Votre pratique du yoga a certainement évolué depuis que vous avez commencé. Alors que vous entrez dans la transition vers la périménopause ou que vous êtes en ménopause, vous pouvez également remarquer des changements subtils qui demandent des ajustements dans votre pratique de yoga : une fatigue accrue, des difficultés à vous concentrer (notamment lors de la méditation), des raideurs articulaires comme le syndrome de l’épaule figée qui rendent certaines postures de yoga inconfortables, et moins de force pour maintenir des postures comme le Guerrier II. Une fatigue croissante peut aussi vous orienter davantage vers des postures restauratrices ou du yoga nidra (et un looooong savasana).

Ce que je constate, c’est que beaucoup de femmes et d’élèves ne font pas nécessairement le lien entre ces manifestations et la périménopause, la ménopause ou la post-ménopause. C’est pourquoi il est important d’en discuter ouvertement et de savoir comment adapter notre pratique et notre enseignement pour accompagner nous-mêmes et nos élèves à travers ces phases de la vie.

La pratique du yoga pendant la ménopause peut être une période de redécouverte et d’adaptation. En tant qu’enseignants et pratiquants de yoga, il est essentiel de reconnaître comment ces phases affectent profondément notre corps, notre esprit et notre âme, afin de soutenir efficacement nous-mêmes et nos élèves à travers cette période de vie. Adapter nos pratiques de yoga à chaque étape peut faciliter des transitions plus douces, promouvant la santé, la vitalité et la grâce. Explorons donc comment la ménopause peut impacter notre pratique du yoga et pourquoi il est essentiel d’intégrer ces considérations dans notre enseignement et notre pratique personnelle.

Il est important d’en discuter ouvertement et de savoir comment adapter notre pratique et notre enseignement pour accompagner nous-mêmes et nos élèves à travers ces phases de la vie.

Comprendre la préménopause, la ménopause et  la post-ménopause

 

La préménopause débute généralement vers la fin de la quarantaine et peut s’étendre sur plusieurs années. Caractérisée par des cycles menstruels irréguliers dus aux fluctuations hormonales, elle marque le début de cette transition majeure.

La ménopause, définie par l’absence de menstruations pendant 12 mois consécutifs, survient habituellement au début de la cinquantaine (en moyenne vers 51 ans).

La post-ménopause, qui suit la ménopause, se prolonge tout au long de la vie d’une femme et nécessite une attention particulière pour la santé cérébrale, osseuse (ostéoporose) et cardiovasculaire.

Chaque étape présente des besoins uniques qui nécessitent des ajustements spécifiques dans la pratique du yoga pour favoriser le bien-être global. Il est également essentiel de faire un état des lieux et un suivi régulier avec votre professionnel de santé.

Pour en savoir plus sur la perspective yoguique et ayurvédique

L’impact de la ménopause sur la pratique du yoga

 

Au niveau physique

Les fluctuations hormonales significatives pendant la ménopause rendent essentiel d’adapter notre pratique du yoga pour répondre à ces besoins évolutifs. Les pratiques traditionnelles peuvent nécessiter des ajustements pour tenir compte des changements dans les niveaux d’énergie, la santé articulaire et la perte musculaire. Certaines postures ou respirations peuvent déclencher ou intensifier des bouffées de chaleur.

Par exemple, intégrer des approches restauratives pendant les périodes de fatigue peut être bénéfique, tout comme les exercices de renforcement doux pour soutenir la santé osseuse et prévenir la perte musculaire. Des mouvements doux et répétitifs peuvent maintenir la lubrification articulaire.

 

Au niveau mental

Il peut être plus difficile de gérer ses émotions (malgré les pratiques habituelles), voire même de ressentir une irritabilité soudaine, sans raison apparente, ou de rencontrer des difficultés à se concentrer pour méditer. C’est normal. La ménopause peut entraîner des sautes d’humeur, de l’anxiété ou un sentiment de déprime. Trouver un équilibre en partageant son expérience avec d’autres femmes vivant les mêmes expériences et en adaptant sa pratique de pranayama ou d’asanas peut être bénéfique.

 

Au niveau de l’esprit

L’Ayurveda considère la ménopause comme une transition biologique naturelle et spirituelle profonde, ouvrant à de nouvelles merveilleuses possibilités, de se réaliser. Les changements hormonaux peuvent inciter à une introspection plus profonde et à une connexion plus profonde à soi et à la nature. Cette période est souvent marquée par une réévaluation des objectifs de vie et une redécouverte de soi.

Le yoga encourage la compassion envers soi-même et l’acceptation de tous les changements, comme la peau moins ferme et élastique, ainsi que l’adaptation de la pratique pour s’aligner avec ses capacités actuelles.

 

Conseils pour adapter votre pratique de yoga à la ménopause

 

1. Informations fiables et éducation: Comprendre ce qui se passe en soi, prendre en compte ses besoins uniques, faire un état des lieux de sa santé avec un check-up médical complet, comprendre les risques potentiels et en parler avec son professionnel de santé pour prendre des décisions éclairées sur les traitements possibles et la façon dont on souhaite gérer sa santé.

 

2. Adapter la pratique de yoga : Pour préserver sa santé holistique, soutenir le corps lors d’inconforts et traverser ces nouvelles périodes de vie avec grâce, sérénité et vitalité, en honorant ses besoins.

 

3. Intégration des principes ayurvédiques : L’Ayurveda, science sœur du yoga, offre des perspectives précieuses pour nous soutenir durant la ménopause de manière holistique. Chaque individu possède une constitution unique, ou dosha (Vata, Pitta, Kapha), influençant sa santé et son bien-être.

Les symptômes et inconforts de la ménopause résultent souvent de déséquilibres de ces doshas selon l’ayurveda. Un déséquilibre de Vata peut provoquer de l’anxiété et de la sécheresse cutanée ou vaginale, Pitta des bouffées de chaleur et de l’irritabilité, et Kapha une prise de poids et de la léthargie. L’Ayurveda recommande des ajustements alimentaires, des changements de style de vie et des pratiques de yoga spécifiques pour équilibrer ces doshas.

 

4. Sangha : Les élèves peuvent se sentir isolées en raison de l’imprévisibilité des symptômes de la ménopause, sans se reconnaître ou comprendre ce qu’il se passe en lien avec la ménopause. Les cours de yoga offrent une communauté de soutien où les expériences peuvent être partagées et comprises, créant ainsi un sentiment d’appartenance et de soutien.

 

La pratique du yoga pendant la ménopause peut être une période de redécouverte et d’adaptation. En comprenant les différentes phases de la ménopause et en adaptant nos pratiques de yoga en conséquence, nous pouvons soutenir notre bien-être physique, mental et spirituel de manière holistique. En intégrant la sagesse du yoga et de l’Ayurveda, nous embrassons cette période comme une opportunité de croissance personnelle pour traverser cette étape avec résilience, sérénité et énergie renouvelée, tout en préservant sa santé et sa vitalité pour vivre pleinement son âge d’or.

 

Pour développer votre pratique de yoga et votre enseignement 

Séance d’étude et pratique et échanges

Yoga et Ménopause (naturelle ou artificielle): apaiser le feu intérieur, bouffées de chaleur et sueurs nocturnes. Gratuit. Me contacter pour recevoir le replay et PDF de synthèse. 

 Formations spécialisées Yoga & Ayurvéda de la femme

 

Livres

NOUVEAU LIVRE! Ma Solution Yoga Cycle féminin (Solar)
This is default text for notification bar