Du gratuit ou du payant en temps de confinement ?

 

Cette question revient souvent et plusieurs profs de yoga m’ont demandé mon avis.

 

Bien avant le boom des cours en streaming sur Zoom et dès le 15 mars, j’avais organisé des ateliers pour aider les profs de yoga à pivoter en ligne et utiliser Zoom pour pouvoir continuer à donner cours à leurs élèves. La question de faire payer ou pas et combien s’est naturellement posée. Dans le cas qui les concernait, j’avais tranché pour elles et leur avais même proposer un prix.

 

Gratuit ou payant, difficile à trancher?

 

Gratuit ou payant ? Demander de l’argent ? C’est une question « tricky » pour les profs de yoga ou pros du bien-être au grand cœur qui:

  • qui veulent aider leurs élèves et le plus de personnes possibles – encore plus en ce moment
  •  qui transmettent leur belle passion qui a transformé leur vie
  • qui s’oublient aussi parfois (souvent) pour aider les autres avant de s’aider eux-mêmes

 

Et cela l’a été pour moi durant tellement longtemps. Je pouvais (et je le fais encore aujourd’hui dans certains cas très précis) tout donner gratuitement : mon temps, mon écoute, mes connaissances, mon expertise, mon expérience…

 

Me faire payer pour aider les autres avec une discipline comme le yoga ou des techniques de bien-être ou encore pour quelque chose que je savais faire avec tant de facilité m’était très difficile. Soit je l’offrais (vraiment de bon cœur) soit je bradais mes prestations.

La question de servir et aider en temps de confinement et proposer des cours gratuits ou payants est encore plus ardue pour ces entrepeneures passionnées au grand cœur en ce moment.

 

 

 

Alors proposer du gratuit ou du payant ?

 

Ma réponse est ça dépend ! Je sais cela ne vous aide pas 😉

 

  1. Vous savez au fond de vous

Tout d’abord, cela dépend de VOUS, de ce que vous pensez être juste ou pas.

J’ai vu un peu de tout, des cours complets gratuits en live ou en vidéo, des bouts de cours, des cours payants au cours ou en package, un package pour des cours illimités à la semaine, des packages spécial corona, la possibilité d’utiliser son package habituel ou de payer son cours au tarif usuel, des lives,…J’ai même vu une élève en cours de formation proposer des cours payants en streaming.

 

La vraie réponse est au fond de vous, en toute honnêteté avec vous-même.

  • Sentez-vous que c’est aligné avec votre cœur et vos valeurs ?
  • Est-ce que cela vous draine ou vous booste de le faire ?
  •  Et très important… Pour quelle raison profonde au fond de vous, souhaitez-vous proposer du gratuit ? Est-ce par peur de demander une contre-partie, d’être jugée, moins appréciée ?

 

  1. Que proposez-vous ?

Ensuite vient la question de qu’est-ce que vous proposer gratuitement ou payant.

Pour certaines personnes que j’accompagne, je leur dis « oui, super de l’offrir » et pour d’autres je leur conseille de revoir soir leur offre soit la contribution qu’elle demande.

 

  1. Vos élèves

Je pose généralement plusieurs questions qui concernent les élèves ou « clients ». L’une d’entre elles est la suivante :

  • Proposer du gratuit ou du payant change-t-il l’engagement qu’ils ont à pratiquer ? Ou cela les incite à plus « consommer » le yoga comme tout autre produit de consommation.
  • Quelle valeur portent-ils à votre travail ?
  • Voudront-ils continuer à pratiquer avec vous quand vous leur proposerez vos cours payants ?

 

  1. Toutes interconnectées

Quand j’ai fait ma première formation de prof de yoga, notre formateur insistait fortement sur le fait de s’aligner aux tarifs des autres profs de yoga de sa région. Même si un prof peut se permettre d’offrir des cours, il nous disait de nous rappeler ASTEYA et AHIMSA. Asteya car on pouvait alors inciter des élèves d’autres profs à venir à nos cours ce qui les impacterait et pourrait leur faire du mal (Ahimsa) surtout s’ils vivent à temps plein du yoga.

 

 Le confinement nous invite à vivre le yoga on et off the mat

 

Et si on pensait que le confinement ne durerait que 15 jours au début, beaucoup ont commencé à se poser des questions sur leur devenir au fur et à mesure des semaines qui passent.

Le yoga nous aide certes à traverser ce genre de période et situation avec plus de calme et sérénité en nous invitant à cultiver notre calme intérieur dans le moment présent notamment. Il nous invite également à regarder la réalité, la nôtre, celle de la situation actuelle et du monde qui nous entoure, et celle de notre activité.

C’est ce qui nous aidera à poser des actions claires et alignées pour s’élever individuellement et collectivement tout en développant son activité de yoga ou de bien-être avec heart and soul, confiance et alignement.

 

 

Et pour continuer sur ce sujet, je vous inviterai à un workshop (gratuit ;)) qui se tiendra très prochainement. Je vous parlerai de mon expérience avec mon coiffeur 😉

Pour en être avertie, inscrivez-vous à ma newsletter (pas de spams, c’est promis, comme vous je n’aime pas ça).

 

Peace & Light

 

Aurélie